La pandémie de coronavirus continue d'avoir un impact massif sur les vols réguliers. Tous les itinéraires qui étaient effectués avant la pandémie ne sont pas encore réalisables : d'une part, de nombreux pays ont encore imposé des restrictions concernant les voyages, d'autre part, le nombre de passagers désirant prendre un avion n’est souvent pas assez élevé - certains passagers ont peur de contracter le COVID-19 surtout sur les vols long-courriers - et les vols sont alors annulés. Néanmoins, de nombreux voyageurs doivent trouver un moyen d'atteindre des destinations lointaines, par exemple dans le cadre d'un voyage d'affaires.

Une société minière internationale a récemment été confrontée à ce problème : quatre spécialistes allemands devaient soutenir un projet minier en Australie. Leur expertise était si importante que l'entreprise ne voulait pas risquer qu'un des employés soit infecté par le virus corona lors d'un vol régulier. La solution à ce problème : les quatre employés devaient effectuer un voyage d'affaires à Sydney en jet privé. Le point de départ de leur voyage était la capitale allemande, Berlin. 

Se préparer à un vol long-courrier 

La distance entre Berlin et Sydney est de 16 740 kilomètres. Un vol sans escale de ravitaillement est impensable sur une telle distance, mais au moins nous avons voulu minimiser le nombre d'escales et, bien sûr, offrir aux passagers un vol confortable. Nous avons donc prévu d'utiliser un jet privé long-courrier de type Embraer Lineage 1000, qui atteindrait sa destination avec deux escales de ravitaillement. Outre son long rayon d'action, ce jet proposent de nombreux avantages, entre autres des canapés confortables, des sièges douillets et, dans la configuration de nuit, des lits accueillants pour nos passagers. 

Comme le vol devait durer 24 heures et que l'équipage est obligé. Par mesure de sécurité,  de respecter des périodes de repos, nous avons prévu un changement d’équipe et la participation d'un total de onze membres d'équipage afin qu'il n'y ait aucun retard. 

Lorsque la ville de Sydney a été fermée à court terme en raison de la pandémie, nous avons dû franchir un autre obstacle en coopération avec notre client : non seulement un test COVID négatif était désormais requis pour entrer dans la ville, mais aussi une autorisation obligatoire, que nous avons obtenue à temps. 

Une journée en jet privé 

De bonne humeur, nos passagers ont embarqué dans leur avion privé à l'aéroport de Berlin Brandenburg le matin du jour du départ. Ils se sont immédiatement sentis à l'aise dans la confortable cabine des passagers et se sont installés confortablement. Comme d'habitude sur les vols long-courriers, ils pouvaient s'attendre à une restauration exceptionnelle. Lors de la première escale à l'aéroport international de Sharjah aux Émirats arabes unis, nous avons effectué le changement d'équipage prévu et remplacé l'équipage par un nouveau personnel. Lors de la deuxième escale, à l'aéroport de Kuala Lumpur, nous avons ensuite reconfigurée la cabine pour la nuit afin d’offrir à nos passagers un sommeil réparateur

Les passagers sont donc arrivés bien reposés à l'aéroport international de Sydney Kingsford Smith dans l'après-midi du jour suivant (heure locale). Là, comme prévu, ils ont d'abord été placés en quarantaine hôtelière pendant deux semaines, après quoi ils pourront commencer leur travail sur le site. Nous leur souhaitons beaucoup de succès dans leurs projets et nous serons heureux de les aider si leur voyage de retour doit également se faire en jet privé.

Contactez-nous maintenant

Notre équipe expérimentée et disponible 24 heures sur 24 se fera un plaisir de vous renseigner concernant nos vols privés. Contactez-nous:

Retour